Voyage au Maroc du 25 septembre au 6 octobre 2019

Mon expérience sensorielle gustative au Maroc

e, »Salam Aleykoum » Que la paix soit avec toi !

C’est ainsi que je suis accueillie au Maroc… Bienvenue, fais comme chez toi ! je me sens ainsi comme à la maison, dans ma famille; des sourires, des salutations, des invitations pour boire le thé et pour bavarder… quelle hospitalité ! quel accueil !

Je pars dans le but d’amener un groupe de femmes à partager plusieurs moments de vie avec des femmes berbères et découvrir leurs traditions ancestrales et leur lien fort au sein de la communauté.

J’appelle ce voyage le voyage sensoriel ! Il me connecte à ce que j’ai de plus vivant en moi; je me sens vivante… pourquoi ? je vis l’instant présent; je ne suis plus sur pilotage automatique, j’ai un regard nouveau sur mon environnement, une soif d’apprendre, de comprendre, de découvrir, d’explorer; Pour cela tous mes sens sont en éveil puissance maximum surtout sur cette terre si riche de traditions et de nature….. 

Je suis attirée par le bruit du thé à la menthe que l’on aère pour en garder la saveur, je me délecte de son odeur, sa couleur d’autant plus accompagné de délicieuses pâtisseries aux graines de sésames d’amandes ou de cacahuètes… toujours agréablement servie sur un jolie plateau ! un régal des yeux et des papilles… mais le Maroc c’est aussi, le plat le plus fréquent, le tajine servi à la marocaine dans un plat en terre que l’on pose sur la table afin qu’il préserve toutes ses saveurs et sa chaleur…. parsemé d’épices, de cumin et parfois relevé avec du citron. Invitée dans les familles marocaines, 

Et voilà que je me retrouve avec une famille Marocaine en train de préparer le couscous,,,, la cuisine rassemble toutes les générations autour du feu, un petit feu qui fait mijoter les légumes puis vient au tour de la semoule qu’il faut aérer, mélanger de ses mains et en dernier passons à la viande… Pas de réfrigérateur, pas de congélateur, du frais, du marché, du voisin, du jardin… pas de bio, cela va de soi que c’est naturel…En attendant de savourer, nos regards se croisent, on ne parle pas la même langue mais nos coeurs résonnent;;; pas besoin de mots;;; tous le monde parle le langage de l’amour… je m’étonne que cela prenne du temps moi qui n’ai aucune patience de faire mijoter chez moi… en même temps c’est moins convivial qu’ici ! 

Vient le moment du repas partagé, les femmes d’un côté et les hommes et enfants de l’autre. Tout le monde autour d’un seul plat sans couverts sans assiettes.  Je me mets à manger le couscous à la traditionnelle, avec les mains en faisant des boulettes avec la semoule et en dégustant le poulet à la fin du plat, bien sûr j’en mets partout même si Malika essaie de me montrer , c’est peine perdu ! pourtant  j’avoue que cette expérience me plaît beaucoup; c’est un peu comme marcher pied nus sur le sol, au début c’est désagréable mais au fur et à mesure mon corps s’habitue, mes sens sont décuplés, je suis en contact avec les éléments, la chaleur et texture des légumes et de la viande, leurs formes;;; miam j’ai faim rien que de l’écrire…. 

 

 

Abonnez-vous à la Newsletter !

Pour suivre mon actualité et recevoir les infos des prochains séjours et accompagnements !

Votre abonnement est bien enregistré. Merci et à très bientôt !